Gruppo Kamenge Pavia

Ban Ki-moon, USA e UE deplorano le restrizioni alla libertà d’espressione

Qui di seguito tre articoli in francese inerenti alla situazione di tensione in Burundi.

Le secrétaire général de l’ONU Ban Ki-moon a déploré jeudi “les restrictions croissantes à la liberté d’expression et de rassemblement” au Burundi et a demandé au gouvernement et aux partis politiques “s’abstenir de toute action pouvant faire montre la tension”.

Selon un communiqué de son porte-parole, M. Ban est “très inquiet” de la montée de la violence politique au Burundi après des affrontements entre des militants de l’opposition et la police.
Il déplore en particulier l’interdiction de réunions de l’opposition et l’intervention de la police et des jeunes du parti au pouvoir dans ces réunions.
“Respecter ces libertés et d’autres droits de l’homme est une condition préalable pour pouvoir organiser des élections libres et équitables en 2015”, a-t-il estimé.
La justice burundaise a inculpé mercredi “d’insurrection”, une infraction passible de la perpétuité, un responsable de l’opposition, l’ancien journaliste Alexis Sinduhije, et 71 militants, à la suite d’affrontements violents avec la police. Les affrontements de samedi, à l’ampleur inédite depuis les violences de 2010, risquent d’aggraver la tension dans ce pays sorti en 2006 de plus de dix ans de guerre civile.

Ban Ki-moon préoccupé par les violentes confrontations au Burundi
Le Secrétaire général de l’ONU Ban Ki-moon est profondément préoccupé par les derniers développements au Burundi, notamment par les violentes confrontations qui ont opposé, la semaine dernière, la police et des membres des partis de l’opposition, a indiqué un communiqué publié par le porte-parole de M. Ban.
Tant le gouvernement que les partis politiques doivent faire preuve de retenue et s’abstenir de toute action qui pourrait exacerber les tensions, a appelé M. Ban.
Le Secrétaire général déplore la multiplication des restrictions aux libertés d’expression, d’association et de réunion, particulièrement le fait que la police et la ligue de la jeunesse du parti au pouvoir aient interdit et perturbé des réunions de l’opposition, a précisé le communiqué, ajoutant que le respect de ces libertés et d’autres droits de l’homme est une condition préalable à la tenue d’élections libres et justes en 2015.
Le chef de l’ONU a encouragé les autorités burundaises, les dirigeants politiques et les représentants de la société civile à œuvrer ensemble pour désamorcer les tensions, a rapporté le communiqué.
Il a réitéré son appel au gouvernement du Burundi et aux partis politiques pour qu’ils lancent une campagne contre la violence politique avant les élections et règlent leurs différends pacifiquement par le dialogue, conformément à la feuille de route adoptée au mois de mars 2013 et aux accords d’Arusha.

Burundi : les Etats-Unis préoccupés par la répression de manifestations

Avec notre correspondante à Washington, Anne-Marie Capomaccio

Les Etats-Unis condamnent fermement la répression des manifestations de l’opposition burundaise ces dernières semaines.

Dans un communiqué diffusé par le département d’Etat, mardi, Washington demande au gouvernement de Bujumbura de respecter les droits constitutionnels de l’opposition, et engage l’opposition à ne pas entrer dans un cycle de violence.

L’intervention des forces de l’ordre burundaises lors des récents rassemblements de l’opposition inquiète les Etats-Unis. Le département d’Etat pointe particulièrement une manifestation de femmes de l’opposition organisée le 8 mars. « Un rassemblement pacifique, selon le communiqué de Washington, qui a été dispersé par un gouvernement faisant usage d’une brutalité disproportionnée ».

Le département d’Etat s’émeut par ailleurs de la violente intervention policière lors d’une autre réunion, que l’opposition a tenté d’organiser, le même jour, au siège du Mouvement pour la solidarité et le développement. Enfin, Washington condamne avec la même fermeté la prise d’otage de deux policiers par les opposants en colère.

Cette prise de position montre plus globalement la préoccupation américaine devant le climat de violence qui semble prévaloir au Burundi.

Les Etats-Unis demandent avec insistance au gouvernement de Bujumbura de respecter les droits de l’homme et les droits constitutionnels de l’opposition. Le département d’Etat, dans son communiqué, engage enfin tous les partis politiques burundais à rester dans le cadre démocratique qui doit mener aux élections prévues l’an prochain.

L’UE s’inquiète de la montée de la tension au Burundi

L’Union européenne a exprimé mercredi son inquiétude face à la “montée de la tension politique” au Burundi après des affrontements violents entre des militants de l’opposition et la police.

La chef de la diplomatie de l’UE, Catherine Ashton, “observe avec inquiétude une montée de la tension politique au Burundi, qui a donné lieu à un nombre croissant d’incidents et d’intimidations allant à l’encontre de la liberté d’expression, de la liberté d’association et du Pacte relatif aux droits civils et politiques”, a indiqué son porte-parole dans un communiqué.

Elle “appelle l’ensemble de la classe politique au dialogue” et les autorités à “respecter les engagements réciproques pris particulièrement en matière de gouvernance, d’ouverture de l’espace politique et d’Etat de droit”, a-t-il précisé.

La justice burundaise a inculpé mercredi “d’insurrection”, une infraction passible de la perpétuité, un responsable de l’opposition, l’ancien journaliste Alexis Sinduhije, et 71 militants, à la suite d’affrontements violents avec la police.

Les affrontements de samedi, à l’ampleur inédite depuis les violences de 2010, risquent d’aggraver la tension dans ce pays sorti en 2006 de plus de dix ans de guerre civile.

Pour l’UE, “l’organisation d’élections transparentes, inclusives et crédibles constitue un objectif majeur pour la consolidation démocratique et la stabilité du pays”.

unnamed

Annunci
Questa voce è stata pubblicata il 14 marzo 2014 alle 5:50 pm. È archiviata in Uncategorized con tag , , , , . Aggiungi il permalink ai segnalibri. Segui tutti i commenti qui con il feed RSS di questo articolo.

Rispondi

Inserisci i tuoi dati qui sotto o clicca su un'icona per effettuare l'accesso:

Logo WordPress.com

Stai commentando usando il tuo account WordPress.com. Chiudi sessione /  Modifica )

Google+ photo

Stai commentando usando il tuo account Google+. Chiudi sessione /  Modifica )

Foto Twitter

Stai commentando usando il tuo account Twitter. Chiudi sessione /  Modifica )

Foto di Facebook

Stai commentando usando il tuo account Facebook. Chiudi sessione /  Modifica )

w

Connessione a %s...

%d blogger hanno fatto clic su Mi Piace per questo: